antisciens


antisciens
ANTISCIENS. s. m. pl. Terme de Géographie. Il se dit Des peuples qui habitent en des lieux opposés deçà et delà l'Équateur, et qui à midi ont des ombres contraires.

Dictionnaire de l'Académie Française 1798. 1798.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • antisciens — [ɑ̃tisjɛ̃] n. m. pl. ÉTYM. 1690; de 1. anti , et grec skia « ombre ». ❖ ♦ Géogr. (Vx). Peuples qui habitent sur le même méridien, les uns en deçà, les autres au delà de l équateur, et qui à midi ont leurs ombres diamétralement opposées …   Encyclopédie Universelle

  • ANTISCIENS — s. m. pl. T. de Géogr. Il se dit Des peuples qui habitent, les uns en deçà, les autres au delà de l équateur, et qui, à midi, ont des ombres en sens contraires …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANTISCIENS — n. m. pl. T. de Géographie Peuples qui habitent, les uns en deçà, les autres au delà de l’équateur, et qui à midi ont des ombres en sens contraires …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • antisciens — (an ti ssiin) s. m. plur. Peuples qui habitent, sur le même méridien, les uns en deçà, les autres au delà de l équateur, et dont à midi les ombres sont opposées. ÉTYMOLOGIE    Antiscii ; termes grecs signifiant à l opposé (voy. anti), et ombre… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • OMBRE — Pour la connaissance symbolique, l’ombre apparaît comme une réalité lourde de toutes les angoisses humaines. Le pays de la mort est éprouvé comme le royaume des ombres. Sans être confondue avec l’âme, l’ombre lui est liée. Aussi, dans de… …   Encyclopédie Universelle

  • méridien — méridien, ienne [ meridjɛ̃, jɛn ] adj. et n. • XIIIe; lat. meridianus, de meridies « midi » I ♦ Adj. 1 ♦ Vx ou littér. De midi. « Voici bientôt l heure méridienne » (Loti). « la cité qui sort de sa torpeur méridienne » (Gautier). Ombre méridienne …   Encyclopédie Universelle

  • hétérosciens — [eteʀɔsjɛ̃] n. m. pl. ÉTYM. 1584; de hétéro , grec skia « ombre », et suff. ien. ❖ ♦ Géogr. Vx. ⇒ Antisciens …   Encyclopédie Universelle